dimanche 9 juillet 2017

+ 5,7 kilos !

C'est l'histoire d'une fille (inutile de rappeler que ce Blog est une œuvre de fiction, et que les personnages, les faits et les lieux cités sont des inventions de l'auteure et visent à conférer de l'authenticité au récit. Toute ressemblance avec des situations, des lieux et des personnes existants ou ayant existé ne peut être que fortuite....) qui n'a pas hissé son corps sur le pèse-soi-même depuis 3 semaines, en raison de contraintes professionnelles extrêmes qui la poussent à manger n'importe quand et surtout, n'importe comment et qui interprète brillamment (ou pas) les signaux de son corps : elle a pris du ventre et ses bourrelets dégringolent en cascade de graisse (terrible loi de l'attraction terrestre !), ses cuisses se frottent bien plus qu'à l'ordinaire et elle a un cou de Pélican (pour paraphraser sa petite soeur dès lors qu'elle évoque le sien...).

BREF. Hier donc, cette fille, après un rapide calcul, réalise que depuis ce billet (dont la similarité des mots avec celui-ci est affligeante), réellement 3 semaines sans pesée se sont écoulées et que forcément, le bilan ne peut être que catastrophique. 

Alors juste avant de partir en virée shopping, elle décide de se flageller un peu (c'est bon pour la circulation du sang et c'est recommandé par ta Banquière...) et elle se hisse, après 4 cafés et un copieux petit-déjeuner, sur le pèse-soi-même.

Depuis la dernière pesée, -2 kilos.

Vu son degré de confiance en elle-même, elle s'empare d'une calculette et réalise à nouveau le calcul, sait-on jamais. Et le constat est le même, -2 kilos.

Alors la fille se met en quête de sa Poilue, et décide de se hisser sur le pèse-soi-même avec elle. Là, le constat est de +5,7 kilos par rapport à la pesée initiale avec les - 2 kilos.

Inutile de vous dire que depuis, la Poilue est au régime sec ! 

dimanche 2 juillet 2017

"Nous nous excusons pour la gêne occasionnée..."

Ceci est un coup de gueule. J'ai déjà eu l'occasion de m'expliquer sur ce sujet avec je ne sais combien de conseillères ô combien charmantes mais toutes différentes de La Redoute, il n'en reste pas moins que deux mois plus tard, mon problème n'est, de mon point de vue, toujours pas résolu.


J'ai passé une commande le 30 avril de cette année, commande que j'ai retourné partiellement. Nous sommes le 2 juillet et je ne suis toujours pas remboursée. J'ai donc saisi La Redoute voilà quelques temps, qui confirme que le retour a bien été enregistré mais hélas ! Il semble que le colis ne soit jamais parvenu à leur entrepôt. Concrètement, même si le dysfonctionnement est interne à La Redoute, c'est au client d'en supporter les frais. Voilà quelques jours, une énième conseillère m'a contacté pour me dire que de leur côté, le problème était réglé, puisqu'il venait de m'envoyer un document à compléter pour que j'atteste sur mon honneur, avoir bien déposé le colis en retour.

Ce n'est pas comme si, donc, ce colis n'avait pas été "flashé" en relais, selon le terme consacré. Non non, il a bien été "flashé" mais je dois attester sur mon honneur (?) l'avoir déposé.

Comme je suis d'une nature très râleuse (sûrement d'autant plus quand j'ai raison, n'est-ce pas...), j'ai expédié un courriel plutôt assassin je le reconnais, au service clientèle. Je ne réclamais rien de plus que le remboursement de cette commande mais il fallait que j'exprime mon désarroi devant tant d'incompétence, puisque je venais de découvrir qu'en sus de ne pas me rembourser cette commande, La Redoute venait de me facturer 4 autres commandes... EN DOUBLE.

De la réponse du service client, je n'ai retenu que la dernière phrase du courriel sacrément laconique "nous nous excusons pour la gêne occasionnée". 

Comment te dire, La Redoute ? A partir d'un certain degré d'incompétence et au vu du montant concerné, il est sacrément indécent de parler de gêne.

Le seul point positif de l'histoire (pour moi) c'est que les soldes de La Redoute ne passeront pas par moi. Le sevrage est plutôt brutal, mais somme toute bénéfique. Par dépit (si si) j'ai programmé 2 virées shopping à mon agenda, très très prochainement.

+ 5,7 kilos !

C'est l'histoire d'une fille (inutile de rappeler que ce Blog est une œuvre de fiction, et que les personnages, les faits et l...