dimanche 19 février 2017

Brutale, Jacques Olivier Bosco.


Le 4ème de couverture ~ Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale. Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris. Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.
***
Quand j'ai lu le 4ème de couverture de Brutale sur La Bête Noire, le site de Robert Laffont où j'aime follement errer d'un clic, en quête de nouvelle(s) lecture(s) - ce n'est pas comme si ma pile de livres à lire n'était point déjà conséquente... - j'ai eu le coup de coeur. Je le termine à l'instant, avec regret : c'est un polar sec, nerveux, avec un personnage principal à contre-courant et je me suis régalée ! Comme une envie (un espoir ?) d'un second opus qui donne suite au troublant personnage de Lise.

J'étais décidée à ne pas ouvrir un nouveau livre, pour l'instant, parce que j'attends la sortie du dernier Bernard Minier, en librairie ce 23 février et dont le 4ème de couverture m'attire follement et puis... Je viens de croiser la 4ème de couverture du dernier Claire Favan, et... 

Le culte de l'échec ?

L'autre jour, alors que je vivais une petite crise d'angoisse en toute intimité (je ne m'étais pas pesée depuis plus d'une ...